ACTUALITES  de   La   REUNION                 

Températures "hors normes" en octobre

A La Réunion, les températures du mois d'octobre 2014 ont été exceptionnelles aussi bien de jour que de nuit et battent tous les records. 
Lorsqu'on les compare avec les normales2, elles affichent des anomalies positives de +1,7°C pour les minimales et de +1,6°C pour les maximales et se situent largement au-dessus du mois d'octobre précédemment le plus chaud (écart de +0,8°C par rapport à octobre 2010 au regard de la température moyenne).
Les températures de ce mois d'octobre sont dignes d'un mois de novembre, voire de décembre pour les maximales de certains postes (comme Cilaos). Elles ont juste connu un fléchissement lors des derniers jours du mois (journée pluvieuse du 27, puis passage d'un front froid le 28 et établissement temporairement d'un flux de sud puis sud-est, plus frais, à l'arrière de celui-ci).

Anomalies de températures à La Réunion depuis 1969
(établies à partir de 6 postes réparties de manière homogène sur le territoire)

Pour expliquer un tel écart avec un mois d'octobre habituel, plusieurs causes :

  • Persistance de pressions plus basses que d'habitude sur le sud du Canal du Mozambique et de Madagascar, ce qui a eu pour conséquence une prédominance des régimes de nord-est à est-nord-est sur l'île presque tout au long du mois. 
    Pour preuve, la station du Port (sensible à ces régimes de vent de nord-est) a connu 12 jours avec vent fort1 alors, que d'ordinaire, on ne recense que 3 jours. Le record d'octobre 2000 (8 jours avec vent fort1) est largement battu.
    Octobre est, d'habitude, un mois au cours duquel l'alizé de sud-est ou d'est-sud-est domine largement mais cette année, on ne relève que 3 journées avec vent fort1 sur la côte sud-ouest (alors que la moyenne pour Pierrefonds-Aéroport se situe à 9 jours) et aucun jour avec vent fort1 sur la côte nord-est, ce qui n'était plus arrivé depuis 1979 (la moyenne habituelle pour Gillot-Aéroport est de 8 jours). 

    Ce régime de nord-est a la particularité de diriger vers La Réunion des masses d'air, nettement plus chaudes, en provenance de la ceinture équatoriale.
  • Anomalie largement positive des températures des eaux de surface de la mer autour de La Réunion lors du mois d'octobre.
  • Sols relativement secs, qui restituent davantage la chaleur emmagasinée (guère de pluie jusqu'au 24 octobre et succession de mois déficitaires depuis février 2014).

La conjugaison de tous ces facteurs a permis à la presque totalité des postes mesurant actuellement la température sur l'île (soit 45 postes opérationnels) d'enregistrer des valeurs record pour la température mensuelle moyenne. Il n'y a que 4 postes qui ne battent pas de record mais les valeurs enregistrées par ces postes se positionnent, tout de même, au second rang des plus chauds.
Presque tout au long du mois, le mercure est resté largement au-dessus des normales2 mais, au final, aucun poste ayant au moins 30 ans de données n'a battu de record absolu de température maximale pour un mois d'octobre.  On peut, tout de même, signaler le record battu à Bellevue Bras-Panon à 480m d'altitude ( 27,7°C relevé le 22, ancien record: 27,3°C le 22 octobre 2009, poste ouvert depuis 24 ans).
Par contre, de nombreux records de température minimale la plus élevée (pour un mois d'octobre) ont été battus; parmi eux, celui de Gillot-Aéroport : 23,8°C relevée le 16 octobre (ancien record : 23,3°C le 28 octobre 1997).

 

Anomalies des températures minimales et maximales à la pseudo-normale quotidienne3
lors du mois d'octobre 2014 à Gillot-Aéroport (8m) 

 

1   vent fort : lorsque les rafales sont supérieures ou égales à 16m/s (58 km/h)
2   normale : moyenne sur la période trentenaire 1981-2010
3   pseudo-normales quotidiennes : températures minimales et maximales calculées par interpolation de "Fourier" des normales mensuelles 1981-2010