ACTUALITES  de   La   REUNION

Saison des pluies 2016-2017 : pluviométrie déficitaire

 

Bilan des précipitations

 

La saison des pluies climatologique s'étend de décembre à avril.

Le 1er épisode pluvieux marquant a lieu dès le décembre. A l'avant d'un front froid qui passe en fin de journée, dans le flux de nord-nord-ouest, un amas orageux se régénère localement sur le Nord-Est du département. Des pluies torrentielles s'abattent sur le relief à mi-pente de Sainte-Suzanne à Bras-Panon (458 mm en 6h à Bellevue Bras-Panon). Un autre épisode de pluies marqué concerne le Nord-est le 9. Le reste du mois est plutôt sec. Avec un bilan global de -20%, les déficits sont généralisés à l'ensemble de la Réunion, à l'exception du Nord-Est.

En l'absence d'épisode pluvieux marquant, le mois de janvier est très sec (au 2ème rang des  plus secs depuis 46 ans) avec un déficit global qui avoisine les 70%

cumul précipitations

Changement de scénario pour février : la vraie saison des pluies et l'activité cyclonique démarrent enfin avec la Tempête Tropicale Carlos qui transite à une centaine de kilomètres à l'ouest de La Réunion. Les bandes périphériques de Carlos apportent (les 6, 7 et 8) des pluies abondantes et bienvenues dans les Hauts.  Malgré cet événement, qui restera le seul épisode pluvieux marquant du mois, le bilan reste déficitaire de 15%. Les déficits concernent surtout l'Est et le Sud Sauvage.

Le mois de mars est marqué par l'épisode pluvio-orageux du 13 lié à un système perturbé qui passe au large Sud de La Réunion. Dans le flux de nord à nord-ouest, de fortes pluies s'abattent principalement sur le Nord-Ouest et le Cirque de Mafate alors que le Sud-Est sous le vent est peu arrosé. Si le bilan global est proche de la normale, il est géographiquement très contrasté, le Nord et l'Ouest étant largement excédentaires alors que le Sud Sauvage est encore fortement déficitaire.

En avril, des averses orageuses concernent l'Est (les 6 et 15), notamment le littoral, tandis que l'Ouest et le Sud-Ouest bénéficient ponctuellement d'ondées orageuses localisées d'évolution diurne. Mais l'événement marquant de ce mois est l'épisode d'alizés humides de sud-est qui apporte des pluies diluviennes sur les contreforts du Sud Sauvage du 28 au 30. Cela met fin à une période de sécheresse dans cette région. Le bilan proche de la normale reste encore géographiquement très contrasté entre un secteur ouest (Saint-Paul à Saint-Leu) largement excédentaire et les Hauts de l'Est fortement déficitaires. 
rapport précipitations
 

Au final, la saison des pluies 2016-2017 affiche un déficit global de l'ordre de 25% par rapport à la normale 1981-2010. Ce qui la classe au 8ème rang des plus sèches depuis 46 ans. 

Parmi les secteurs les plus déficitaires, on remarque principalement : le Sud Sauvage, le Volcan, Sainte-Rose, La Plaine des Palmistes, les hauts de St-Denis et les hauts de St-Benoît avec un record de déficit à Takamaka.  

rang précipitations
 

Bilan des températures

 

La saison des pluies précédente (2015/16) avait été exceptionnellement chaude dans un contexte El Niño très marqué. En comparaison, cette saison des pluies 2016/17 a donc pu paraître moins chaude. Cette année, le contexte sur l'océan Indien était marqué par un fort épisode SIOD (Dipôle Subtropical de l'Océan Indien), plaçant La Réunion dans des eaux progressivement de plus en plus chaudes. Ainsi, de décembre à avril, la température moyenne a dépassé de 0,50°C la normale 1981-2010, ce qui place cette saison des pluies au 4ème rang des plus chaudes après 2015/16, 2009/10 et 2008/09.

Si l'on regarde les seules températures en journée, avec un écart moyen de +0,74°C, elles se classent au 2ème rang des plus élevées après 2015/16. Par contre, les températures nocturnes sont plus proches des normales de saison avec seulement +0,25°C d'écart constaté (13ème rang).

rang températures