Les effets de l'île sur le vent incident

Dans l'océan Indien, il n'y a guère d'obstacle pour contrarier la régularité des alizés. Leur force et leur direction suivent les lentes évolutions de l'anticyclone. Mais, placé sur leur parcours, le relief imposant de l'île de la Réunion brise cet écoulement uniforme. Ainsi, sur les côtes de la Réunion, le vent peut être très faible ou bien brutalement accéléré en fonction de l'orientation des alizés par rapport au relief. Ces perturbations du flux se répercutent quelques centaines de kilomètres en aval de La Réunion avant que le vent ne retrouve sa régularité.

Les alizés soufflent dans les basses couches de l'atmosphère, sous l'inversion des alizés. Cette inversion gêne considérablement le franchissement du haut du relief par le vent. Les alizés sont ainsi contraints de contourner cet obstacle qui se présente devant eux. Ce contournement crée 3 zones bien distinctes :

  • zone A : les effets du relief sur le flux se ressentent plusieurs dizaines de kilomètres en amont de l'île. En arrivant face au volcan, les particules d'air divergent pour amorcer leur mouvement de contournement et laissent la côte directement au vent nettement déventée.
  • zone B : on observe une accélération du vent au large des côtes parallèles au vent puisque la présence du relief contraint l'air à traverser cette zone dans une section plus étroite. C'est l'effet Venturi.
  • zone C : cette zone, située sous le vent est protégée des alizés par le relief. Des circulations faibles et complexes s'organisent et orientent le vent avec des directions variables sur les rivages de la côte sous le vent.

La figure ci-contre, issue de la modélisation numérique, montre ces zones d'accélération/décélération autour de l'île de La Réunion par un flux d'alizé d'est-sud-est. La direction du vent est représentée par les flèches bleues avec des longueurs proportionnelles à la force du vent. La force du vent est également représentée en plage de couleur : du blanc au rouge vif pour les vents les plus faibles aux vents les plus forts.

brise de terre Réunion

La direction des alizés, est-sud-est en moyenne, varie classiquement du sud-est au nord-est. Bien entendu, les zones A, B et C suivent ces variations de direction et se décalent en conséquence comme le montrent les figures ci-contre.

brise de terre Réunion
brise de terre Réunion

Les flux de nord-ouest ou sud-ouest, quand par exemple un front froid aborde l'île, sont plus rares.

Dans le cas d'un épisode cyclonique, les zones les plus ventées restent les côtes orientées parallèlement à la direction du vent généré par le cyclone. Mais dans ce cas, les zones sous le vent ne sont plus forcément à l'abri puisque le vent qui souffle violemment sur une grande épaisseur de l'atmosphère peut alors franchir le relief par le haut et s'écouler par gravité sur les sites sous le vent.