glossaire

 

Les termes anglais sont indiqués en italique. Ils sont parfois utilisés tels quels même dans des textes francophones.
Ce glossaire rassemble de nombreux concepts et notions qu´il est nécessaire de maîtriser dans le domaine de la météorologie tropicale en général et du suivi des systèmes tropicaux, ainsi que certaines spécificités en usage au CMRS de la Réunion. Certains termes ont plusieurs sens, les définitions OMM ou le langage courant ayant parfois des significations différentes de celles des spécialistes cyclones (ex : "thalweg de mousson").   

 

GLOSSAIRE et ACRONYMES : G

GCM :

General circulation model. Modèle numérique de l'atmosphère et de ses phénomènes sur la terre entière, utilisant les équations du mouvement et prenant en compte le rayonnement, la photochimie, les transferts de chaleur, de vapeur d'eau et de quantité de mouvement.

GHz :

Giga Hertz

GIEC :

Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat, créé en 1988 par l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et dont peuvent faire partie tous les membres de l'ONU et de l'OMM. Le GIEC a pour mission d'évaluer, sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d'ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d'origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d'éventuelles stratégies d'adaptation et d'atténuation. Il n'a pas pour mandat d'entreprendre des travaux de recherche ni de suivre l'évolution des variables climatologiques ou d'autres paramètres pertinents. Ses évaluations sont principalement fondées sur les publications scientifiques et techniques dont la valeur scientifique est largement reconnue. L'une des principales activités du GIEC consiste à procéder, à intervalles réguliers, à une évaluation de l'état des connaissances relatives au changement climatique. Le GIEC élabore aussi des rapports spéciaux et des documents techniques sur des sujets qui nécessitent des informations et des avis scientifiques indépendants et contribue en outre à la mise en œuvre de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) par ses travaux sur les méthodes à appliquer pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre.

GMDSS :

Global Maritime Distress and Safety System (GMDSS). Voir SMDSM (Système Mondial de Détresse et de Sécurité en Mer).

GMS :

Satellite météorologique géostationnaire japonais, situé au dessus de l'équateur par 140Est.

GOES :

Geostationary Operational Environmental Satellites (USA, NOAA). Satellites géostationnaires opérationnels environnementaux de la NOAA (USA). Deux satellites GOES sont normalement opérationnels, un à 75°W et l'autre à 135°W. Avant leur lancement, les satellites GOES sont nommés par une lettre (GOES J etc ...) qui devient un nombre (GOES 9 etc ...) une fois qu'ils sont devenus opérationnels.

Gradient de pression :

taux de variation de la pression avec la distance (le verteur gradient est dirigé vers les basses pressions. Plus le gradient de pression horizontal est important, plus le vent est important.

Grand frais :

vent dont la vitesse est comprise entre 28 et 33 nœuds (force 7 de l'échelle Beaufort).

Grain :

Accroissement soudain et très important de la vitesse du vent d'une durée de l'ordre de quelques minutes et s'amortissant plutôt rapidement ; il est souvent accompagné d'averses ou d'orages (même s'il existe des "grains blancs", c'est-à-dire sans précipitations et même parfois sans nuage).
Les lignes de grains (squall lines) sont des lignes non frontales ou bandes étroites d'orages (avec ou sans grains).

Grille imbriquée :

(nested grids). Une maille fine donne une information détaillée sur une zone limitée tandis qu'une maille plus grande est utilisée sur une zone plus vaste (globe ou hémisphère) pour donner les conditions aux limites pour le calcul à maille fine.