glossaire

 

Les termes anglais sont indiqués en italique. Ils sont parfois utilisés tels quels même dans des textes francophones.
Ce glossaire rassemble de nombreux concepts et notions qu´il est nécessaire de maîtriser dans le domaine de la météorologie tropicale en général et du suivi des systèmes tropicaux, ainsi que certaines spécificités en usage au CMRS de la Réunion. Certains termes ont plusieurs sens, les définitions OMM ou le langage courant ayant parfois des significations différentes de celles des spécialistes cyclones (ex : "thalweg de mousson").   

 

GLOSSAIRE et ACRONYMES : T

TAFB :

Tropical Analysis and Forecast Branch. Cette unité d'analyse tropicale et de prévision fait partie intégrante du Centre des Ouragans de Miami (National Hurricane Center, NHC) et remplit plusieurs fonctions. La production du TAFB inclut les prévisions pour la haute mer sur les tropiques et les subtropiques, les discussions sur l'activité tropicale sur les tropiques et les subtropiques et les analyses de surface pour les tropiques, subtropiques et milieux tempérés.

Taille (d'un cyclone) :

extension de la circulation dépressionnaire du cyclone tropical, typiquement donnée par le diamètre d'extension du grand frais, ou le rayon de la première isobare fermée, bien que ceci soit arbitraire.

TC

Tropical cyclone. Cyclone tropical.

TCP :

Tropical Cyclone Programm (voir PCT). Programme de l'OMM concernant les cyclones tropicaux.

TCWC :

Tropical Cyclone Warning Center. Centre d'avertissement des cyclones tropicaux.

TD :

tropical depression. Dépression tropicale.

Tempête tropicale modérée :

Système dépressionnaire tropical au sein duquel les vents maximum de surface moyennés sur 10 minutes sont compris entre 34 et 47 nœuds [63-87 km/h]. Ce stade est celui du baptême.

Température de l'air :

température indiquée par un thermomètre exposé à l'air et à l'abri du rayonnement solaire direct et du vent.

Thalweg :

creux barométrique (trough, trough line) : région allongée ou ligne le long de laquelle les pressions sont plus basses que dans le voisinage et où la courbure cyclonique des isobares ou des isohypses est maximale.

Thalweg proche-équatorial :

vaste circulation dépressionnaire allongée, proche de l'équateur.

Thalweg d'alizé :

thalweg dans une zone d'alizés, généralement orienté perpendiculairement au courant de vent et se déplaçant d'est en ouest. Ils sont d'échelle plus petite que les "ondes d'est" qui sont des perturbations à l'échelle synoptique se déplaçant également dans l'alizé.

Thalweg de mousson :

dans le sud-ouest de l'océan Indien, le thalweg de mousson décrit une vaste circulation dépressionnaire étendue générée à la convergence des flux de mousson et du flux d'alizé pendant l'été austral.
Dans l'hémisphère nord, c'est le thalweg du sous-continent Indien existant durant la mousson d'été boréal ; il est orienté du NW au SE et se localise à 500 km environ au SW de l'Himalaya (déf OMM).

Tornade :

(twister, tornado) : tempête tournante très violente de petit diamètre ; c'est le plus violent de tous les phénomènes météorologiques. Elle est produite par un orage très violent et apparaît comme une colonne nuageuse allant de la base du cumulonimbus jusqu'au sol.

Tourbillon absolu :

(absolute vorticity): Tourbillon dans un système de coordonnées absolu. Généralement, on ne considère que la composante verticale. Le tourbillon absolu est la somme du tourbillon relatif (tourbillon mesuré dans un système de coordonnées lié à la Terre) et du tourbillon de la Terre (i.e. du paramètre de Coriolis). Le tourbillon absolu à 850 hPa dans les zones tropicales est un excellent traceur des systèmes tropicaux ; le maximum de tourbillon absolu à 850 hPa est fréquemment utilisé pour suivre le cœur de ces systèmes.

Transition extratropicale :

quand un système s'évacue dans le domaine extratropical, il pénètre dans l'environnement barocline des latitudes moyennes et se retrouve en outre confronté à des eaux devenant plus froides. Il subit de ce fait une phase d'évolution complexe durant laquelle de l'air plus froid pénètre dans la partie ouest de la circulation dépressionnaire, alors que de la convection demeure par ailleurs présente, au moins temporairement, au cœur du système. Durant cette phase de transformation, dénommée "transition extratropicale", la perturbation présente une structure très changeante qui mélange des caractéristiques tropicales et extratropicales rendant l'analyse de ce type de système très délicate.
L'environnement barocline associé à la rencontre du flux perturbé d'ouest des latitudes moyennes s'accompagne fréquemment d'un renforcement du cisaillement de vent, amenant généralement à l'affaiblissement rapide par cisaillement de vent du météore (se conjuguant éventuellement à l'affaiblissement généré par la rencontre d'eaux plus froides, suivant la latitude à laquelle s'opère la transition extratropicale). Le système entre alors en phase de dissipation extratropicale. Il existe cependant des cas où la transition extratropicale ne s'accompagne pas d'un renforcement rédhibitoire du cisaillement de vent. Dans ces situations où le flux demeure relativement homogène suivant la verticale, le système dépressionnaire tropical s'évacue en conservant beaucoup plus durablement ses caractéristiques tropicales : on parle alors de "capture" extratropicale. Ce système pourra alors connaître une seconde vie en tant que perturbation des latitudes moyennes, ou pourra venir fusionner avec une dépression barocline pré-existante (provoquant généralement un creusement de celle-ci, par apport d'humidité et d'énergie diabatique), ou bien venir interagir avec une zone frontale avec création d'une ondulation.
 

TRMM :

Tropical Rainfall Measuring Mission.

Trombe :

(spout) : tourbillon de vent, souvent intense, dont la présence se manifeste par une colonne nuageuse ou un cône nuageux renversé en forme d'entonnoir, sortant de la base d'un cumulonimbus, et par un "buisson" constitué par des gouttelettes d'eau soulevées à la surface de la mer ou par des poussières, du sable ou des débris divers, soulevés du sol. Le paroxysme de la trombe est la tornade.
Pour les phénomènes de moindre intensité, le terme générique est Tuba, définissant une colonne nuageuse ou un cône renversé en forme d'entonnoir sortant de la base d'un nuage, manifestation nuageuse d'un tourbillon de vent plus ou moins intense se présentant à la base de cumulonimbus ou même de cumulus.
 

Tropopause :

limite entre la troposphère et la stratosphère, où le gradient vertical de température subit un changement soudain. Elle est définie comme étant le niveau le plus bas où le gradient vertical devient inférieur ou égal à 2°C par km, pourvu que le gradient moyen entre ce niveau et tous les niveaux supérieurs distants de moins de 2 km n'excède pas 2°C par km. Parfois, on trouve une deuxième tropopause au dessus de la première.

Troposphère :

partie inférieure de l'atmosphère terrestre, qui s'étend de la surface à une altitude allant d'environ 18 km à l'équateur à 9 km aux pôles, et dans laquelle la température décroît assez régulièrement avec l'altitude.

TPC :

Tropical Prediction Center, Miami, USA.

TS :

tropical storm. (Tempête tropicale).

TT :

tempête tropicale. (Tropical storm).

TUTT :

Tropical Upper Tropospheric Trough. Thalweg de haute troposphère tropicale. Thalweg incliné de grande envergure dans la haute troposphère aux moyennes et basses latitudes de la plupart des grands océans (particulièrement le Pacifique nord) en été. Dans l'hémisphère nord, il est généralement orienté NNE-SSW (et symétriquement dans l'hémisphère sud) et peut contenir une ou plusieurs circulations cycloniques fermées.

Typhon :

expression utilisée en extrême Orient et dans l'océan Pacifique pour désigner le même phénomène que le cyclone tropical.