glossaire

 

Les termes anglais sont indiqués en italique. Ils sont parfois utilisés tels quels même dans des textes francophones.
Ce glossaire rassemble de nombreux concepts et notions qu´il est nécessaire de maîtriser dans le domaine de la météorologie tropicale en général et du suivi des systèmes tropicaux, ainsi que certaines spécificités en usage au CMRS de la Réunion. Certains termes ont plusieurs sens, les définitions OMM ou le langage courant ayant parfois des significations différentes de celles des spécialistes cyclones (ex : "thalweg de mousson").   

 

GLOSSAIRE et ACRONYMES : M

Marais barométrique :

dépression de faible gradient horizontal de pression.

Marée barométrique :

oscillation sinusoïdale de la pression due à l'alternance du jour et de la nuit (effet diurne). Très faible et souvent masquée par des variations plus amples dans les régions tempérées, elle est plus marquée dans les zones tropicales. Son amplitude exacte varie en fonction du lieu et de la date. A la Réunion, son amplitude est d'environ 2 hPa, avec deux minima vers 04 heures et 16 heures locales, et deux pics vers 10 heures et 22 heures locales. Il est préférable lors de l'estimation de la valeur significative d'un minimum dépressionnaire tropical de s'affranchir de cette marée barométrique, notamment en début de vie.

Marée de tempête :

Surélévation anormale du niveau moyen de la mer le long des côtes lors du passage d'un cyclone. Elle résulte de la somme de la marée astronomique et de l'onde de tempête.

Masse d'air :

portion étendue de l'atmosphère ayant des caractéristiques physiques (température, humidité) relativement uniformes sur l'horizontale. Elle peut s'étendre sur des millions de km carrés et sur une épaisseur de plusieurs kilomètres. Les masses d'air sont classées selon leur origine (polaire, tropical, arctique ou antarctique), la nature de la surface au sol (continental ou maritime), leur stabilité hydrostatique (stable ou instable), leur différence de température avec la masse d'air voisine.

MAX :

produit radar issu de l'exploration volumique. Les échos pluvieux maximaux sont projetés sur un plan horizontal et sur deux plans verticaux axés Ouest-Est et Nord-Sud.

McIDAS:

Man computer Interactive Data Access System. Ensemble de logiciels permettant de visualiser l'ensemble des données météorologiques nécessaires aux météorologues : images satellite, images radar, sorties de modèles numériques, observations. Il a été développé au SSEC (Space Science and Engineering Center) de l'Université de Madison (Wisconsin) depuis 1973.

MET :

Model Expected T-Number. Nombre T attendu du modèle. Cette estimation est déterminée par une extrapolation de l'intensité passée qui s'accorde le mieux à l'historique du développement du système.

Météorologie tropicale :

le domaine tropical doit être pris dans le sens large et ne doit pas être réduit aux zones géographiques comprises entre les Tropiques du Cancer (23.27N) et du Capricorne (23.27S). On considère comme zone tropicale la ceinture du globe comprise entre les axes des anticyclones subtropicaux de surface des deux hémisphères (situés en moyenne annuelle vers 30N et 30S), ce qui représente approximativement la moitié de la surface du globe. Comme la position de ces axes suit le mouvement apparent du soleil, le domaine tropical varie suivant les saisons. La troposphère tropicale est généralement le siège de vents d'est, a contrario des moyennes latitudes dominées par des vents d'ouest. Par conséquent, la ligne de partage située en moyenne troposphère entre les vents d'est et vents d'ouest marque globalement la "frontière météorologique" entre régions tropicales et moyennes latitudes (régions tempérées, régions baroclines, régions des régimes perturbés d'ouest).

METOP :  Meteorological Operational Polar Satellite (EUMETSAT)

Mer du vent :

vagues provoquées par le vent dans le voisinage immédiat d'un point d'observation à l'heure de l'observation.

Méridienne :

(trajectoire) : trajectoire orientée du nord au sud au nord ou vice-versa. Quand on parle de courant ou de flux méridien, il s'agit du vent.

Méso-échelle :

ou échelle moyenne : sous les Tropiques, dimension horizontale comprises entre 10 km et dans les latitudes tempérées, dimensions d'une couche atmosphérique s'étendant horizontalement de quelques kilomètres à quelques dizaines de kilomètres et verticalement du sol au sommet de la couche de frottement.

METAR :

code de message d'observation météorologique régulière pour l'aviation.

Météore :

phénomène observé dans l'atmosphère ou à la surface du globe ; il peut consister en une suspension, une précipitation ou un dépôt de particules liquides ou solides, aqueuses ou non, ou en une manifestation de nature optique ou électrique.

MJO :

Madden-Julian Oscillation. Oscillation intra-saisonnière dite de Madden-Julian.

Moccana :

MOdèle Climatologique de Cyclones par ANAlogues, développé par la cellule de Recherche Cyclone (CRC) de La Réunion.

Modèle :

(atmosphérique) : représentation de l'atmosphère ou d'un phénomène atmosphérique donnant un aperçu schématique ou simplifié des structures et processus principaux, sous forme de diagrammes représentatifs (conceptuels), de systèmes d'équations mathématiques ou d'approximations numériques.

Modèle numérique opérationnel :

modèle numérique utilisé quotidiennement pour la prévision de routine (par opposition à un modèle utilisé pour une simulation numérique exceptionnelle ou en cours de développement).

MODIS :

MODerate resolution Imaging Spectroradiometer. Spectroradiomètre embarqué à bord des satellite Terra et Aqua pour l'observation de la Terre.

Mousson :

vent saisonnier soufflant dans les régions tropicales en été, en provenance du sud-ouest dans l'hémisphère nord et du nord-ouest dans l'hémisphère sud. Un vent de mousson est chargé d'humidité après un long parcours océanique et est généralement un alizé dévié après avoir traversé l'équateur géographique.
Voir définition OMM : "vent de la circulation atmosphérique générale caractérisé par la persistance saisonnière d'une direction de vent et par un changement marqué de cette direction d'une saison à l'autre. Le terme est généralement limité au cas où la cause primaire est le réchauffement différentiel (changement de sens de l'été à l'hiver) entre un continent et l'océan avoisinant)."

Moyenne altitude :

(thalweg de, dorsale de) : altitude située vers 5000 m ou 500 hPa.

MSG :

(Satellite) Meteosat Seconde Generation.

MSLP :

Minimum Sea Level Pressure. Pression minimale réduite au niveau de la mer.

MSW :

Maximum Sustained Winds. Vent soutenu maximal. Quand rien n'est précisé, il s'agit du vent soutenu sur 1 minute utilisé par les Américains.

Mur de l'œil :

anneau nuageux compact entourant l'œil d'un cyclone. C'est là que les pluies et les vents atteignent leur maximum d'intensité.

MWS:

Maximum Wind Speed. Vitesse de vent maximale.