glossaire

 

Les termes anglais sont indiqués en italique. Ils sont parfois utilisés tels quels même dans des textes francophones.
Ce glossaire rassemble de nombreux concepts et notions qu´il est nécessaire de maîtriser dans le domaine de la météorologie tropicale en général et du suivi des systèmes tropicaux, ainsi que certaines spécificités en usage au CMRS de la Réunion. Certains termes ont plusieurs sens, les définitions OMM ou le langage courant ayant parfois des significations différentes de celles des spécialistes cyclones (ex : "thalweg de mousson").   

 

GLOSSAIRE et ACRONYMES : WXYZ

WMO :

World Meteorological Organization. Organisation Météorologique Mondiale (voir OMM).


WWW :

World Weather Watch (WMO Programme and Department). Veille Météorologique Mondiale (VMM).

X
Y

Z :

abréviation de "Zulu" (prononcer Zoulou), pour désigner les heures Zulu ou heures UTC (voir FAQ A10).

ZCIT :

Zone de Convergence InterTropicale (InterTropical Convergence Zone, ITCZ). Lieux de convergence entre les alizés des deux hémisphères, siège de basses pressions et de masses nuageuses formées de nuages à haut développement vertical (Cumulonimbus). Sa position oscille au cours de l'année suivant le mouvement du soleil, et suivant l'équateur météorologique.

Zone de responsabilité du CMRS de La Réunion :

Zone du sud-ouest de l'océan Indien s'étendant du nord au sud de l'équateur au 40ème parallèle sud, et d'ouest en est, des côtes africaines jusqu'au 90ème méridien est.
A l'est de 90°E et au sud de 10S, la zone est surveillée par le TCWC (Tropical Cyclone Warning Center) de Perth en Australie, tandis qu'au nord de 10S, c'est le TCWC de Jakarta (Indonésie) qui assure la responsabilité.
A noter que jusqu'à la saison 1984/1985, les systèmes venant de la zone australienne n'étaient renommés qu'en passant 80°Est (considérée à l'époque comme la ligne de démarcation entre le Sud-Est et le Sud-Ouest de l'océan Indien). D'abord définie de 05S à 30S et des côtes du Mozambique à 90°E, la zone Sud-Ouest de l'océan Indien a été étendue de l'équateur à 40°S en 2003 lors du CCT de Maputo (Mozambique), pour pouvoir prendre en compte certains systèmes tropicaux "hors-norme".